La vraie cause du cancer

Publié le par Aspu

cancer

Voici la vraie cause des cancer et pourquoi elle a été gardée secrète !

Le lauréat du prix Nobel, le Dr Otto Warburg H., a consacré sa vie à l’étude et à la cause du cancer. Il était directeur de l’Institut Kaiser Wilhelm (aujourd’hui Institut Max Planck) pour la physiologie cellulaire à Berlin. http://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg

Né le 8 Octobre 1883 à Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg), mort à Berlin en 1970, il était médecin, physiologiste et biochimiste allemand. Docteur en chimie et en médecine, il fut lauréat du Prix Nobel physiologie et médecine pour sa découverte de processus-clés de la respiration cellulaire et de différents systèmes enzymatiques. Il a démontré que les cellules cancéreuses changent leur métabolisme pour passer d'un état aérobie à un métabolisme d'anaérobie. Il a formulé l’hypothèse que le cancer ne peut pas se développer dans un milieu riche en oxygène.

Le Dr Warburg a été l’un des éminents physiologistes du 20ème siècle, et il a découvert que la cause du cancer est une acidité trop importante dans le corps, signifiant que le pH dans le corps est en dessous du niveau normal de 7,365 qui constitue un état « acide ». Le D. Warburg a étudié le métabolisme des tumeurs et la respiration des cellules. Il a découvert que les cellules cancéreuses persistent et prospèrent dans un pH plus faible, à cause de la production d’acide lactique et d’une concentration élevée en CO2. Il croyait fermement qu’il y avait une relation directe entre le pH et l’oxygène. Un pH plus élevé, donc alcalin, signifie qu’il y a une concentration plus élevée en molécules d’oxygène, tandis qu’un pH plus faible, donc acide, signifie qu’il y a une concentration plus faible d’oxygène… c’est cette même oxygène qui est nécessaire pour garder des cellules saines.

En 1931, il a été lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine pour cette importante découverte sur la cause du cancer. Il a déclaré : « les tissus cancéreux sont acides, alors que les tissus sains sont alcalins. L’eau se divise en ions H+ et OH-, s’il y a un excès d’H+, c’est acide ; s’il y a un excès d’OH-, alors c’est alcalin. »

Dans son ouvrage "Le métabolisme des tumeurs ", il a prouvé que « toutes les formes de cancer sont caractérisées par deux conditions de base : l’acidose et l’hypoxie. Le manque d’oxygène et l’acidose sont les deux faces d’une même pièce: si vous en avez une, vous avez l’autre. » « Toutes les cellules normales ont un besoin absolu d’oxygène, mais les cellules cancéreuses peuvent vivre sans oxygène , c’est une règle sans exception. Privez une cellule de 35 % de son oxygène pendant 48 heures, elle pourra devenir cancéreuse. »

Le Dr Warburg a clairement démontré que la première cause du cancer est un manque d’oxygène, ce qui crée un état acide dans le corps humain. Le Dr Warburg a découvert que les cellules cancéreuses sont anaérobies et ne peuvent pas survivre en présence de niveaux élevés d’oxygène, que l’on trouve dans un état alcalin .

Comprendre le pH , c'est comprendre la cause des cancers mais aussi d’autres maladies dites de "civilisation".

D’après les recherches du Dr. Enderlein, une guérison totale de maladies chroniques,dont la SEP fait partie, ne peut arriver que lorsque le sang est ramené à un pH normal, légèrement alcalin.

Cause des cancers : pourquoi le pH devrait-il nous concerner ?

Etant donné que nous sommes faits à 60-80% d’eau en masse mais autour de 95% en nombre de molécules, le niveau du pH a des effets très profonds sur la chimie du corps, la santé et les maladies. Tous les mécanismes régulateurs (respiration, circulation, digestion, production hormonale) ont pour but d’équilibrer le pH, en débarrassant le corps et les tissus des résidus acides sans endommager les cellules vivantes. Si le pH dévie, soit trop acide ou soit trop alcalin, les cellules s’empoisonnent avec leurs propres déchets toxiques et meurent. Comme les pluies acides sur une forêt et des déchets alcalins dans un lac, un pH déséquilibré corrode les tissus humains, consumant les milliers de kilomètres de veines et d’artères, comme les produits acides s’attaquent au marbre. S’il n’est pas régulé, un pH déséquilibré peut interrompre les activités et les fonctionnements cellulaires, comme les fonctions digestives ou les messages entre les neurones dans le cerveau.

La cause du cancer comme de très nombreuses maladies considérées comme incurable, est liée à 2 facteurs qui sont toujours présents lors d’un cancer, le pH acide et le manque d’oxygène.

En apprenant à manipuler ces deux facteurs qui semblent donc bien être la cause principal du cancer, on peut réduire ou inverser le processus de la maladie. Rappelons-nous que le pH est un nombre exponentiel de 10 ; donc une petite différence dans le pH se traduit en grosse différence dans le nombre d’ions OH-. Autrement dit, un sang avec un pH de 7.45 contient 64.9% plus d’oxygène qu’un sang dont le pH est 7.3. Le cancer a besoin d’un environnement acide/pauvre en oxygène pour survivre et se développer. Les patients en phase terminale d’un cancer sont environ 1000 fois plus acides qu’ils ne devraient l’être. Cela veut dire un niveau d’oxygène dangereusement critique au niveau cellulaire. En l’absence d’oxygène, le glucose fermente et devient acide lactique. Cela baisse le pH des cellules. Le pH des urines et de la salive des patients en phase terminale de cancer se situe très souvent entre 4.0 et 5.5. Quand le cancer se transforme en métastases, le pH chute d’avantage. Nos corps ne peuvent plus lutter contre la maladie si le pH n’est pas bien équilibré.En d’autres termes, c’est « alcalinise-toi, ou meurt ». C'est un choix sans équivoque ! ! !

La théorie de la CST (ou cellsymbiosisthérapie) est née de cette vision et elle correspond parfaitement aux réalités de la Bio-Electronique de Vincent. La pandémie de maladies de civilisation, dont le cancer fait partie, met en cause le fonctionnement et les fondamentaux de notre société moderne. Les habitudes alimentaires que prennent les nouvelles générations sont en liaison direct avec ces principes fondamentaux de la biologie humaine.

Reste à le faire savoir au plus vite, pour au moins faire ralentir cette pandémie, et je compte sur vous ! ! ! Vous voici investi d'une mission essentielle ! ! !

Lecteurs sachant lire, je vous salue

d'après un texte de Claire C.

Publié dans Cellsymbiosisthérapie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article