Parabènes ! ça vous dit quelque chose ?

Publié le par aspu

Parabènes ! Cela vous dit quelque chose ?

Ce sont des perturbateurs endocriniens présents dans de nombreux médicaments, environ 400.

Selon cette liste établie par le quotidien « Le Monde », les parabènes seraient présents aussi bien dans des dentifrices que dans des médicaments utilisés en chimiothérapie anticancéreuse ou encore des crèmes comme la Biafine, des sirops contre la toux sèche pour les enfants et pour les adultes.

 

Le 3 mai dernier, les députés français ont adopté en première lecture une proposition de loi visant à interdire les phtalates, les parabènes et le alkilphénols. Toutes ces substances sont utilisées pour la fabrication des plastiques et les cosmétiques. Selon les députés, « autre composant à risque, les parabènes sont des conservateurs chimiques largement utilisés : ils entreraient dans la composition de plus de 80 % des cosmétiques (shampoings, crèmes, mousses à raser…) et on les trouve aussi dans l’alimentation et même dans les médicaments. Les plus couramment utilisés sont le méthyl-, l’ethyl-, le propyl- et le butylparaben. »

  

Ces perturbateurs endocriniens sont suspectés de nuire à la fertilité masculine et de provoquer des tumeurs du sein, selon le Réseau Santé Environnement. Ce même jour, une coalition internationale d’ONG rendait publique une liste de vingt-deux « substances chimiques extrêmement préoccupantes », parmi lesquelles des « ingrédients courants de nombreux produits et biens de consommation ». Mais ces « perturbateurs endocriniens » ne sont pas dangereux seulement pour la santé humaine car ils exercent aussi un effet non négligeable sur la faune sauvage « et donc sur la biodiversité tout entière » estime le Réseau Santé Environnement.

 

Pesticides, produits chimiques industriels, médicaments, …, les perturbateurs endocriniens sont finalement présents un peu partout.

 

Définition de l’Union européenne (1999) : un perturbateur endocrinien est « une substance ou un mélange exogène altérant les fonctions du système endocrinien et induisant donc des effets nocifs sur la santé d’un organisme intact. »



A vous lire

Publié dans Alimentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article